L’ulcère de Buruli

L’ulcère de Buruli est une maladie tropicale négligée insidieuse. La plupart du temps, la maladie n’est identifiée que lorsque les patients ont déjà de grandes plaies ou mutilations. La plupart des patients atteints d’ulcère de Buruli ont moins de 15 ans.

 

Dégradation sournoise

5000 à 6000 personnes sont nouvellement atteintes d’un ulcère de Buruli chaque année en Afrique, Asie et Amérique du Sud. Les bactéries de Buruli pénètrent sous la surface de la peau. Elles dévorent le tissu sous-cutané sans que les malades ne ressentent de douleurs ou n’aient de la fièvre. Lorsque la peau recouvrant les parties infectées se nécrose, des ulcères apparaissent.

Sans traitement approprié, l’infection continue à se propager. Les patients sont gravement mutilés, perdant l’usage de leurs jambes ou de leurs bras et de leurs mains. Diagnostiqué trop tard, l’ulcère de Buruli nécessite obligatoirement un traitement chirurgical de grande ampleur avec greffes de peau ou amputations.

La lèpre, la Journée Mondiale de la Lèpre se célèbre le 29 janvier 2017

La lèpre est une maladie infectieuse millénaire. Elle survient avant tout dans les régions les plus pauvres du monde. La lèpre est parfaitement curable, mais sans diagnostic et traitement en temps utile, elle entraîne de graves handicaps.

 

Une maladie de la pauvreté

La lèpre se propage notamment dans un environnement où l’hygiène est déficiente, les gens vivent dans des espaces contigus et sont mal nourris. Infection par gouttelettes, la lèpre se transmet de façon insidieuse, d’un individu à l’autre : il peut s’écouler des décennies avant que la maladie ne se déclare.
Dans de nombreux pays, la peur de la contagion a pour conséquence que les personnes touchées sont exclues de leur famille et de la société. Avec les projets en Afrique et en Asie, FAIRMED fait en sorte que les personnes atteintes de lèpre puissent bénéficier d’une aide médicale et puissent prendre part à la vie en société.